mardi 7 mars 2017

Le hold-up n'a pas eu lieu...

NF1 ROC_ASSJ - Octeville ( 29-26 )
Les panthères de Nicolas Paquier ont bien enflammé le Palais des Sports de Saint-Junien, mais de trop nombreux échecs face a la gardienne Octevillaise ont quelque peu gâché la fête. Le défit était de taille mais pas irréalisable, les Saint-Juniaudes recevaient le leader de la poule invaincu jusqu'à présent, un défit compliqué mais à la porté des panthères de feu. Le ROC débutait le match sous haute intensité et sous les rafales de tirs des visiteuses du soir, les félines se montraient quelque peu fébriles, ne pouvant que constater au fil des minutes la supériorité de leurs adversaires du soir. Des missiles de toute part venaient alourdir le compteur laissant durant la majorité de cette rencontre les Saint_juniaudes à 8 longueurs. Impuissantes devant l'arsenal Normand les félines n'ont pu que limiter la casse. Car, Comme pour le match d'ouverture, cela tournait à la démonstration, mais  là, c'est Octeville qui donnait la leçon. Dans un palais des sports abasourdi par cette suprématie les clameurs montent mais ne portent pas, la magie n'opère pas ce soir. Un match très dur où les Gantières n'ont jamais trouvé la solution pour réaliser le hold-up de la soirée. L'envie et la ténacité que l'on connait de nos panthères leurs ont permis de recoller au score dans les derniers moments de cette rencontre mais laissant une certaine amertume, car on en est tous sûrs," Y'avait la place pour gagner ce défit "...  




























Les p'tites félines dévorent le derby.

NF3 ROC_ASSJ bat le Palais (28-16)
Dans ce derby Limousin où les voisines Palaisiennes étaient venues en terre Gantière avec comme objectif la victoire, une victoire qui conforterait la belle série du moment et puis comme on dit : " jamais deux sans trois " alors l'envie est bien présente chez les Palaisiennes à faire déjouer tout les pronostics. Et puis tomber le ROC chez lui... C'est quand même la cerise sur le gâteau...
Les Palaisiennes ont eu les forces de leur objectif puisque dès l'entame de match, le jeu agressif qu'elles proposent, froisse quelque peu les petites félines obligeant Martin-Moreno à concéder deux temps morts consécutifs. Les visiteuses du soir apportent le doute dans le camp Saint-Juniaud. Dans cette première période qui se résume à du " coup pour coup ",  pour témoin le panneau d'affichage qui à la pause affiche un score très serré de ( 12-10 ) pour les p'tites félines. Rien était joué... Et le Palais à des raisons d'y croire.
Le retour des vestiaires commencait un tout autre match, où les Palaisiennes ont peu à peu perdu le fil de leur match, passant près de 13 minutes sans avoir l'occasion de faire trembler les filets des p'tites panthères de feu. Il n' en fallait pas plus aux Saint-Juniaudes pour s'envoler au score et de faire de cette fin de rencontre une belle démonstration des forces à venir du ROC_ASSJ.